POUR CEUX QUI NE LES VOIENT PAS
Marbre | 2016-2017

Cette série de sculptures en marbre blanc reproduit des dorsales de bélugas marquées de cicatrices. Elle a été créée à partir de photo-identifications spécifiques à des bélugas étudiés par les chercheurs actifs sur le fleuve Saint-Laurent : Aile Joyeuse, Adhothyus, Bonheur, Blanche et Pascolio. Le matériau du marbre évoque une période aussi éloignée que celle de l’art anthropomorphe qui a vu naître le développement d’une certaine empathie des hommes à l’égard des animaux qu'ils chassaient. Ces marbres  à échelle réelle conservent les dimensions de la dorsale originelle et comportent également des doubles réalisés comme des maquettes à plus petite échelle. Cette œuvre a été réalisée alors que des citoyens se sont mobilisés pour freiner un projet pétrolier qui cherchait à s’implanter dans l’aire essentielle de vie des bélugas près de Cacouna. Pour ceux qui ne les voient pas cherchait à rendre visible le béluga aux décideurs publics au moment où le béluga est devenu un animal politique, à la manière d’un braille nécessaire pour ceux qui ne les voient pas. L’œuvre révèle l’action emblématique de ces bosses blanches qui font perdre de la vitesse à celui qui tente de rentrer à grande vitesse dans leur territoire. Elle est actuellement installée à l’entrée de la Gare fluviale de Baie-Comeau pour la Société des Traversiers du Québec.

︎ Fiche AILE JOYEUSE
︎ Fiche ADHOTHYUS
︎ Fiche BONHEUR
︎ Fiche BLANCHE
︎ Fiche PASCOLIO
















































Mark

REJOUER LA POUPONNIÈRE (ÉTUDE DE MOUVEMENT) 
Performance participative / 2018

Le terme « pouponnière de béluga » a fait son apparition vers 2014, alors qu’un lieu de naissance était menacé par des activités de l’industrie pétrolière. Cette image mentale, féminine et maternelle, a été associée aux luttes écologistes et a interpellé le cœur et le courage des gens. Elle est réactivée dans la performance où chacun est appelé à prendre soin du béluga et à revivre cette mobilisation spéciale.

︎Instructions
︎Fiche d’information






Mark




























MISE AU MONDE
Essai vidéographique / 23 minutes / 2017
Vue d’exposition, Dazibao, Montréal, Canada
photo : Marilou Crispin

︎ Fiche d’information